Les vols de « biens virtuels » se multiplient !

Les mondes virtuels multijoueurs (MMOG) comme Runescape, Second Life, Habbo Hotel et bien d’autres ne sont pas de simples jeux en ligne. On peut y acheter, vendre et même louer des objets virtuels pour de l’argent réel. On est en alors en présence d’un nouveau marché transactionnel développé sur des plateformes virtuelles. Évidemment, comme dans le monde réel, les mondes virtuels ne sont pas à l’abri des voleurs. Ces voleurs de nouvelles générations sont communément appelés les « cyberdélinquants ». On constate que les vols d’objets virtuels mais aussi les détournements de programmes, le blanchiment d’argent, l’usurpation d’identité se multiplient au sein des mondes virtuels. Les techniques utilisées sont entre autres l’hameçonnage ou lefiloutage(phishing), la prise de contrôle à distance et l’emploi de codes malveillants (Malicious software)comme des virus.
Voici quelques exemples récents de « vols » de biens virtuels :
Le 24 novembre dernier, un jeune homme de 23 ans a été arrêté en Grande Bretagne pour avoir dérobé plusieurs milliers de joueurs du jeu en ligne mutijoueurs Runescape de leurs biens virtuels. Selon les enquêteurs, il s’agirait d’une personne faisant partie d’un réseau de fraudeurs en ligne qui utilisent la technique de phishing. Cette technique qui consiste à soutirer certaines informations personnelles de la victime, comme leurs identifiants de jeu, en lui faisant qu’elle s’adresse à un tiers de confiance. En se faisant passer pour l’opérateur du jeu, le « voleur » a envoyé un nombre important de courriels aux joueurs en leur demandant de s’identifier. Les fraudeurs utilisent les identifiants de jeu pour rentrer dans le monde virtuel et dérober les biens virtuels appartenant à l’avatar de la victime. Une fois en possession de ces biens virtuels, ils les échangent dans d’autres jeux ou les revendent contre de l’argent réel. Mark Gerhard, chef exécutif de la compagnie Jagex qui opère le jeu Runescape a confié à BBC News que selon lui il ne devrait pas y avoir de différence de sanction entre un vol d’un bien réel comme un ordinateur et celui d’un bien virtuel car ce dernier a également une valeur marchande. Pour le citer : “Players invest years of time and effort into developing their Runescape character so the theft of a Runescape account shouldn’t be treated differently to the theft of any other valuable possessions such as a games console, television or car,”.

Il faut se rappeler qu’en 2008, un joueur de 13 ans qui jouait sur Runescape avait été victime d’un vol de biens virtuels au sein du jeu mais la technique utilisée dans ce cas était la violence physique. Deux adolescents de 14 et 15 ans qui étaient dans la même classe que la victime et qui jouaient au même jeu l’ont frappé jusqu’à ce qu’il leur cède au sein du jeu une amulette et un masque virtuels. Le tribunal hollandais a condamné les deux adolescents pour agressions physiques et menaces à l’encontre du joueur et a considéré l’action comme un vol. Le procureur a précisé au tribunal qu’« Un bien virtuel est un bien (selon la loi hollandaise), il s’agit donc d’un vol ». Source:http://www.infos-du-net.com/actualite/14671-vols-virtuels-internet.html

Cette affaire n’était pas nouvelle des autorités hollandaise, puisqu’en 2007 un jeune hollandais de 17 ans avait été accusé de s’être introduit dans le compte d’un joueur pour y voler des biens virtuels d’une valeur de 20 000 Habbo Credits qui correspondait à environ 5 000 dollars américains dans le monde virtuel d’Habbo Hotel.

Ce contenu a été mis à jour le 18 septembre 2016 à 9 h 01 min.

Commentaires

Laisser un commentaire